Mot de Passe

Mot de Passe : le jeu qui active les méninges

Réussiront-ils à décrocher le jackpot ?

Mot de passe est un jeu télévisé français de divertissement produit par FremantleMedia, diffusé sur France 2, à 10h35 du lundi au vendredi, juste après Télématin. Ce jeu tout public est inspiré du programme américain Password (1961). Les candidats, épaulés par des personnalités connues, ont pour objectif de faire deviner un maximum de mots en plusieurs séries de 30 secondes. Lors de l’émission qui dure près de 40 minutes, 2 binômes composés chacun d’un candidat et d’une personnalité s’affrontent tour à tour. Le jeu se divise en 3 manches : les qualifications (8 tours), l’épreuve des mots décisifs et la finale. Chaque participant doit faire deviner à son coéquipier 5 mots en 30 secondes. Pour trouver les mots de passe, les équipes ont le droit à un seul mot indice. La gestuelle est bien évidemment interdite. Ainsi, pour faire deviner le mot “mouillette”, le participant doit dire : pain. En revanche, il existe des indices interdits, sanctionnés par un buzz : pas de mots composés, ni de la même famille, pas de mime et pas de mot commençant par le même son. Si un mot est difficile à trouver, il est possible de passer pour y revenir plus tard, toujours dans les 30 secondes imparties. Au milieu des qualifications, les candidats changent de partenaire. Lors des derniers tours, les mots à deviner sont cachés aux téléspectateurs pour les inviter à participer. Le gagnant des qualifications choisit à nouveau son coéquipier pour l’épreuve suivante des mots décisifs. Il part alors avec un point d’avance et peut garder la main ou la laisser. Jouant désormais équipe contre équipe pour trouver un même mot, chacune a le droit à un essai. Si l’équipier ne trouve pas, c’est à l’autre équipe d’essayer. Le duo gagnant accède à la finale où il doit franchir 5 paliers. Il faut d’abord faire deviner 5 mots en 9 essais, puis 5 mots en 8 essais… jusqu’au dernier palier de 5 mots en 5 essais. Pour faire deviner chaque mot, le candidat peut donner 3 indices à son partenaire. Il dispose d’une minute et 30 secondes pour franchir le palier. Le dernier palier n’est pas obligatoire : le finaliste peut repartir avec 1.000€ assurés. S’il tente et gagne, il remporte 2.000€. S’il perd, il repart avec 500€. Désormais, le champion participe aussi à l’émission suivante tant qu’il l’emporte.

Une émission vivante, dynamique et joviale

Originellement présenté par Patrick Sabatier de 2009 à 2016, c’est désormais Laurence Boccolini qui anime le plateau, avec beaucoup d’humour et de bonne humeur, et ce, depuis 2020. Le court format de l’émission (37 minutes) et des épreuves (10 minutes chacune environ) rend le jeu plus dynamique que son lointain cousin Pyramide. Les manches sont entrecoupées de commentaires sur le jeu, parfois agrémentés d’un passage musical, que les personnalités ne manquent pas d’animer. Diffusé du lundi au vendredi, ce programme est devenu un rendez-vous régulièrement suivi par près de 600.000 téléspectateurs, une belle réussite sur ce créneau du matin. Le concept du jeu, les personnalités ainsi que l’entrain de la présentatrice ne sont pas pour rien dans ce succès.

Culture générale et langue française au cœur de l’émission télévisée

Avec le jeu Mot de Passe, France Télévision offre une nouvelle opportunité aux amoureux de la langue française de gagner de l’argent. Certes, les gains sont loin d’égaler les sommes astronomiques des télé-crochets et jeux concours des chaînes privées. Cependant, dans la même veine que Questions pour un Champion, Slam ou des Chiffres et des Lettres, les candidats viennent avant tout pour le plaisir de se mesurer à d’autres fans de culture générale. Ce créneau porteur a encore de beaux jours devant lui.

Top Chef, le célèbre concours culinaire

Top Chef, “la créativité sans limites”

Une émission culinaire appréciée par un large public

Top Chef est une émission qui existe depuis 2010 : elle est diffusée sur M6. C’est un concours réunissant des cuisiniers, généralement professionnels, qui passent des épreuves culinaires et sont jugés par des chefs renommés. Top Chef est un concours télévisé proposé par M6. L’émission est diffusée en France et en Belgique, avec comme présentateur historique Stéphane Rotenberg. Sur M6, les téléspectateurs peuvent regarder Top Chef le mercredi soir, à partir de 21h05 et jusqu’à 23h20, de février à juin. Selon les années, 18 épisodes au maximum sont prévues, dont des quarts et demi-finales ainsi qu’une finale. Afin de désigner le vainqueur de l’émission, les chefs du jury votent ainsi que des convives de la Croix-Rouge qui dégustent le repas préparé par les finalistes. Outre son titre, le gagnant remporte des gains proportionnels au pourcentage de personnes ayant voté pour lui. L’audience moyenne de Top Chef en 2021 est de 29 % de parts de marché, soit 3,280.000 téléspectateurs. Parmi tous les chefs ayant gagné Top Chef depuis 2010, certains sont devenus particulièrement célèbres. Première femme à remporter Top Chef en 2011, Stéphanie Le Quellec a depuis gagné 2 étoiles au Guide Michelin ; elle a également coanimé une émission sur M6, Ma mère cuisine mieux que la tienne. Elle est également revenue plusieurs fois dans Top Chef comme invitée. Vainqueur en 2012, Jean Imber, le cuisinier des stars, a ensuite multiplié les collaborations en devenant notamment chef des soirées de la Fashion Week et de Roland-Garros. Il a aussi ouvert plusieurs restaurants et présenté une émission sur France 2, Qui sera le prochain grand pâtissier ?

Les épreuves de Top Chef

En 2021, les candidats sont 15, dont 14 professionnels et une jeune apprentie, sélectionnée à l’issue de l’émission Objectif Top Chef. Ces cuisiniers ont participé à une sélection comportant deux épreuves (une libre et une imposée) avec, comme jurés, un critique gastronomique et un meilleur ouvrier de France. Durant la première émission de Top Chef, 14 des candidats essayent d’intégrer une des 4 brigades (une par chef) et l’apprentie est mise d’office dans l’équipe de Philippe Etchebest. Après une première épreuve, 8 candidats sont sélectionnés et 6 participent à la « Dernière épreuve ». Lors des épreuves, les chefs rendent visite aux candidats et expriment leurs impressions de façon anonyme par des points de couleur : vert, intéressé ; orange : en attente pour être convaincu ; rouge : pas intéressé. Ces indications aident les candidats à éventuellement modifier leur recette. Si un candidat est choisi par plusieurs chefs, il décide, au final, quelle brigade il souhaite intégrer. À la fin du premier épisode, les brigades sont constituées (3 membres dans chacune) et un candidat « solitaire » est également qualifié pour participer seul à la suite du concours. Au fur et à mesure des épisodes, des candidats sont éliminés. Chaque saison apporte son lot de nouveautés mais, pour cette 12e année, les épreuves phares « La guerre des restos » et « La boîte noire » sont toujours présentes. Dans « La guerres des restos », les cuisiniers ont 48h pour concevoir, décorer et créer leur restaurant puis proposer 2 menus à un critique culinaire. Pour « La boîte noire », les candidats goûtent un plat dans l’obscurité totale et doivent ensuite le refaire à l’identique. En 2021, le plat mystère est un monochrome noir à base de calamar, poulpe et seiche.

Un jury de chefs prestigieux

Au fil des saisons, le rôle des chefs évolue dans Top Chef. S’ils participent uniquement au jury dans les premières saisons, ils vont peu à peu être présents également dans les cuisines pour soutenir les candidats puis devenir « chefs de bridage », c’est-à-dire qu’ils supervisent chacun plusieurs candidats. Lors des saisons 1 à 5, les chefs présents étaient Ghislaine Arabian, Christian Constant, Thierry Marx, Cyril Lignac et Jean-François Piège (qui a continué jusqu’à la saison 10). Depuis la saison 6, le jury se compose d’Hélène Darroze, jeune chef de l’Année en 1995, lauréate du prix Veuve Clicquot de Meilleure Femme chef du monde en 2015 et doublement étoilée au Guide Michelin ; Michel Sarran, chef toulousain également titulaire de 2 étoiles au Guide Michelin ; Philippe Etchebest, chef étoilé, meilleur ouvrier de France et animateur des émissions Objectif Top Chef, Cauchemar en cuisine et Cauchemar à l’hôtel. À partir de la saison 11, ils sont rejoints par Paul Pairet, chef triplement étoilé au Guide Michelin. Lors des premières saisons, des personnalités du monde du spectacle, de la télévision, du sport participent ponctuellement au jury. Ensuite, ces invités sont devenus uniquement des chefs, comme en 2021 le légendaire chef Guy Savoy.

blank

Fort Boyard, un concept qui séduit depuis 30 ans

Un jeu d’aventures dans un site historique

Idée de base et naissance de l’émission

Créé en 1990, le jeu s’appelait initialement «Les clés de Fort Boyard ». Le principe était à la fois simple et novateur : imaginer une aventure dans l’univers chargé d’histoire du Fort Boyard, situé en pleine mer au large de La Rochelle. L’émission a vu le jour grâce à Jacques Antoine, Pierre Launais et Jean-Pierre Mitrecey. Elle durait à l’époque moins d’une heure, contre 2h20 en 2021. Le concept est le suivant : une équipe de six candidats affrontent une série d’épreuves pour tenter de remporter un trésor. L’ensemble n’est pas sans rappeler un jeu vidéo, avec son climat mystérieux et ses PNJ (personnages non joueurs). En effet, le Fort est habité par divers protagonistes qui ne facilitent pas toujours la tâche des participants ! Au départ, les concurrents sont des personnes anonymes qui jouent pour leur propre compte. Plus tard, des équipes d’animateurs de télévision ont été constituées. Aujourd’hui, l’émission réunit des célébrités de tous horizons (sport, musique, médias, réseaux sociaux…). Les équipes jouent pour le compte d’une association caritative de leur choix.

Des épreuves de plus en plus difficiles

Le jeu comporte actuellement cinq parties. La première, qui dure 50 minutes, consiste à chercher les clés qui serviront à déverrouiller la salle du trésor. Individuellement ou à plusieurs, les candidats affrontent différentes épreuves de logique, d’adresse ou de force, dans un temps limité matérialisé par la fameuse clepsydre. Chaque défi réussi donne droit à une clé ; toute clé manquante oblige un concurrent à affronter le Conseil. Vient ensuite un intermède, la salle du Jugement, durant lequel les joueurs ont la possibilité de gagner une clé supplémentaire. Ils doivent passer, au choix, une épreuve de chance ou d’adresse. En cas d’échec, ils sont emprisonnés dans les geôles du Fort. La deuxième grande partie est la quête des indices. Ceux-ci permettront aux participants de deviner le mot-code, indispensable pour accéder au trésor. Là encore, des challenges spectaculaires attendent les candidats. Les défis proposés impliquent de surmonter ses phobies : peur du vide, claustrophobie, répulsions alimentaires, etc. Ensuite, vient la Grande Évasion : il s’agit pour le concurrent précédemment emprisonné de s’échapper d’une cellule en suivant un parcours semé d’embûches. Suite à cela, les joueurs affrontent les Maîtres lors de duels dans la salle du Conseil. Enfin, ils atteignent les portes de la salle du trésor, qu’ils ouvrent avec les clés. Ils doivent alors deviner le mot-code et le composer sur les dalles du sol, afin de déclencher la chute des pièces d’or, appelées « boyards ». Les années passant, l’ambiance du jeu est devenue plus sombre et les épreuves se sont considérablement durcies.

Des personnages emblématiques et connus du grand public

Fort Boyard doit certainement une grande partie de sa popularité aux nombreux protagonistes qui participent au jeu. De 1990 à aujourd’hui, certains d’entre eux apparaissent à chaque saison. C’est le cas bien sûr du Père Fouras, grand pourvoyeur d’énigmes perché dans sa vigie au sommet du Fort et incarné par le même acteur depuis toutes ces années. Le nain Passe-Partout guide les concurrents entre les lieux des différentes épreuves, lui aussi depuis les débuts de l’émission. Félindra fait son apparition en 1991 : c’est la dompteuse des tigres qui gardent la salle du trésor. Passe-Temps et Passe-Muraille sont deux autres nains qui ont accompagné les candidats (respectivement de 1990 à 2009 et depuis 2004). La Boule, incarné par un acteur aujourd’hui décédé, fut le geôlier du Fort de la création du jeu jusqu’en 2013. Aujourd’hui, cette équipe se complète des énigmatiques Maîtres du Temps, des sensuelles Blanche et Rouge, du répugnant Chef Willy, mais aussi d’une pléthore de personnages secondaires apparus au fil des saisons. Tout ce casting contribue à faire le succès d’un jeu dont l’audience ne se dément pas depuis trois décennies.

blank

Touche Pas à Mon Poste !

TPMP : L’émission TV, Touche Pas à Mon Poste !

Un talk-show mêlant actualité et divertissement

TPMP (Touche Pas à Mon Poste !) est un programme conçu par H2O Productions (Banijay Group), diffusé sur la chaîne C8. L’émission est présentée par Cyril Hanouna et son équipe de chroniqueurs et de chroniqueuses devant son public. Ils y traitent de l’actualité des médias et de la télévision sous forme de débats, entrecoupés de séquences spectacle et divertissement. On y parle des polémiques et des faits marquants de la semaine écoulée ainsi que des évènements à venir pour les prochains jours, le tout dans la bonne humeur. Le programme tourne aussi autour des invités, principalement des personnalités qui font parler d’elles sur le moment. Originellement, TPMP est apparu sur les ondes de France 4, le 1er avril 2010, et ce, pour 3 saisons jusqu’au transfert de l’émission vers D8 (Canal +) le 8 octobre 2012. Diffusée au départ le jeudi en 2e partie de soirée sur France 4, l’émission devient quotidienne et vise une audience plus grand public sur le créneau de l’avant-soirée. La formule a évolué au fil des saisons, que ce soit au niveau de l’horaire, de la durée du programme, du plateau ou encore des membres de l’équipe. Il existe également quelques passages en prime time pour des émissions spéciales.

Un présentateur et des chroniqueurs experts du show

TPMP repose avant tout sur les épaules de son présentateur Cyril Hanouna. Découvert sur la chaîne Comédie ! en 2000, son bagout, son entrain et son audace l’ont conduit petit à petit à se faire connaître du public dans de nombreux programmes de France Télévision, sur M6 et à la radio. Pour le nom de son émission, il s’est inspiré du slogan Touche pas à mon pote de SOS Racisme. Qu’on l’adore ou non, Cyril Hanouna est un vrai maître du show qui attire beaucoup de téléspectateurs (et de recettes publicitaires) à la chaîne C8. Il présente d’ailleurs de nombreuses autres émissions sur la chaîne de Canal +. L’animateur vedette de C8 peut aussi compter sur ses nombreux chroniqueurs et chroniqueuses qui apportent leurs opinions parfois très tranchées. Le concept est là : finies les émissions sérieuses et pompeuses, on veut s’amuser. Et cela fonctionne plutôt bien, malgré les polémiques et la distance par rapport à des programmes plus consensuels (souvent perçus comme ennuyeux).

Créer le buzz : une recette très efficace

Le succès de TPMP repose sur le côté « à la bonne franquette » de son concept ainsi que sur les choix des chroniqueurs, devenus de véritables personnages, tous membres d’une grande famille. Sans oublier un rythme saccadé laissant place aux imprévus, ce qui permet à l’émission de surfer sur le buzz et le spectacle. De la même manière que Facebook, Twitter et autre TikTok, TPMP tente de susciter l’attention pour exister face à une autre réalité du paysage audiovisuel français : l’institution télévisuelle. Le programme s’inscrit en concurrence directe avec des émissions comme Le Grand Journal, Le Petit Journal ou Quotidien, beaucoup plus élitistes et branchées. On y retrouve les codes de la téléréalité, que ce soit dans son fonctionnement ou dans le choix des invités (et des chroniqueurs) sur le plateau. TPMP est plébiscitée par un public relativement jeune qui recherche un programme accessible, un rendez-vous télévisuel qui amuse et détend. La production peut se féliciter d’attirer près d’1 million de téléspectateurs en moyenne par émission (environ 5% de part d’audience), et ce, depuis son passage au créneau de l’avant-soirée. Malgré les remaniements réguliers de l’équipe et les polémiques qui peuvent advenir, le pouvoir de l’émission sur son audience est tel que, de plus en plus de personnalités (dont une ministre) font en sorte d’être invitées pour pouvoir être visibles et audibles de cette frange de la population.

blank

N’oubliez pas les paroles : le karaoké préféré des Français

Un jeu musical produit et animé par Nagui

Un karaoké géant dans une ambiance festive

Diffusé en France depuis 2007, N’oubliez pas les paroles (NOPLP) est un jeu télévisé inspiré de l’émission américaine Don’t forget the Lyrics ! et qui reprend le principe du karaoké. Cependant, et afin de corser la difficulté, le défi consiste pour les concurrents à continuer de chanter, a capela et sans avoir le texte sous les yeux. Le jeu est animé par Nagui, qui en est également producteur par le biais de la société Air Productions. Au départ, NOPLP mettait en scène un seul candidat. Depuis 2013 cependant, le jeu voit s’affronter chaque jour deux participants, le Maestro – tenant du titre, en quelque sorte – et son challenger. De temps à autre, l’émission propose des formats légèrement différents, diffusés en access prime-time. Il peut alors s’agir d’un concours rassemblant des enfants, d’anciens candidats vedettes ou même des célébrités (qui jouent alors au profit d’une association). Côté équipe, N’oubliez pas les paroles réunit un orchestre de musiciens dont le niveau technique offre un écrin musical appréciable aux participants. Le jeu emploie également des choristes de haut vol, ainsi qu’une équipe d’ « ambianceurs » qui assurent le spectacle.

Des concurrents sélectionnés avec soin

L’un des éléments-clés du succès de N’oubliez pas les paroles est certainement le niveau des chanteuses et chanteurs qui s’y produisent. Ceux-ci doivent passer de nombreuses épreuves avant de pouvoir monter sur la scène de l’émission. D’abord contacté par téléphone, chaque aspirant chanteur interprète alors un titre de son choix. Si l’équipe est convaincue, la personne est ensuite invitée à un casting, qui a lieu dans différentes villes de France. Ce test se déroule en plusieurs temps et commence par une épreuve écrite, au cours de laquelle le candidat doit compléter les paroles manquantes sur des chansons célèbres du répertoire français. Ensuite, il ou elle chante un titre imposé devant les autres aspirants chanteurs. Si le jury est séduit par la prestation vocale et scénique, le futur compétiteur est convié à se présenter lors d’une courte vidéo et à chanter différentes chansons sur des bandes play-back. Enfin, les candidats retenus sont invités sur le plateau de tournage à Saint-Denis. Outre le plaisir de se produire sur scène, devant des milliers de téléspectateurs, le jeu offre des gains financiers appréciables, notamment aux Maestros. Le record absolu est détenu par Margaux, une concurrente qui, avec 59 victoires, totalise 530.000 euros de gains !

Des musiciens et des choristes hors pair

Chaque émission est suivie assidûment par des centaines de milliers de spectateurs – près de 5 millions pour certains primes événementiels. Le concept du jeu y est certes pour beaucoup, mais l’animateur et l’équipe expliquent aussi cet engouement. Nagui, dont le succès ne se dément pas depuis Taratata, jouit d’une vraie popularité auprès du public. Quant aux choristes et musiciens du plateau, ils permettent réellement aux candidats de chanter dans des conditions professionnelles. Magali Ripoll, chanteuse, accordéoniste et claviériste de talent, accompagne les participants depuis les débuts de l’émission. Nathalie Loriot, que l’on voit régulièrement sur scène avec Bénabar, et Fabien Haimovici (batteur et percussionniste de formation) assurent les chœurs depuis 2014. Ils sont accompagnés depuis 2015 par Jessie Fasano, également choriste de Black M. Manu Vince, engagé par Céline Dion et chanteur dans la comédie musicale « Le Roi Lion », les a rejoints derrière les micros en 2017. Côté musiciens, les compétiteurs sont soutenus par un orchestre impressionnant : cuivres (trompette, saxophone et trombone), cordes (guitare, basse et violon), batterie et percussions. Enfin, le jeu ne serait pas tout à fait le même sans la présence de Cruella, alias Gaëlle Leroy, coproductrice de l’émission. Elle intervient en voix off pour aider les participants, en leur rappelant les dernières paroles avant celles qu’ils doivent retrouver.

blank

Tout le monde veut prendre sa place, culture générale et tactique

6 challengers rêvant de détrôner un champion

Une émission aussi célèbre que son présentateur, Nagui

Tout le monde veut prendre sa place est un jeu quotidien de culture générale diffusé sur France 2 depuis juillet 2006 : il est animé par Nagui. 6 nouveaux candidats viennent à chaque émission pour se départager en répondant à des quizz : le meilleur affrontera le champion, qu’il espère évidemment remplacer.Tout le monde veut prendre sa place est diffusé sur France 2 à 12h et dure 50 minutes. L’émission est également proposée sur TV5 Monde, TV5 Québec Canada et 2 chaînes belges. Elle réalise de bons scores d’audience avec un record en 2021 atteignant 18,5 % de parts de marché, soit 1,98 millions de téléspectateurs. Le succès de ce jeu est notamment dû à son présentateur emblématique, Nagui. Sacré animateur TV préféré des français en 2019, Nagui a débuté à la télévision en 1986 sur TMC puis M6. Il travaillera aussi sur TF1, la Cinq puis France 2 où les spectateurs apprécient sa bonne humeur et son enthousiasme. Parmi les émissions phares qu’il a présentées, citons Taratata, N’oubliez pas votre brosse à dents, Que le meilleur gagne et N’oubliez pas les paroles. Nagui, présentateur de Tout le monde veut prendre sa place depuis sa création, a décidé de laisser sa place : ainsi, Laurence Boccolini le remplacera pendant l’été 2021.

Un jeu où tout le monde peut devenir champion

Afin d’être candidat, il faut passer par des présélections en participant soit aux sélections en ligne par vidéo, soit aux sélections organisées plusieurs fois par an dans de grandes villes françaises comme Marseille, Paris, Perpignan, etc. Les dates et lieux de ces présélections sont disponibles sur le site officiel du jeu. Un délai d’un an minium est requis avant de repasser les tests en cas d’échec. Il est possible de passer les présélections uniquement deux fois. Les présélections comprennent un test écrit, puis deux entretiens. Les personnes sélectionnées sont recontactées par la production dans les trois mois suivant les présélections. Les enregistrements des émissions ont lieu chaque mois, avec plusieurs émissions enregistrées en une journée. Elles sont ensuite diffusées au rythme d’une par jour, dans les deux mois qui suivent leur enregistrement. Il est possible de participer à l’enregistrement en tant que membre du public. Pour cela, il suffit de postuler sur le site de l’émission. Certaines émissions spéciales font l’objet de formats particuliers et/ou de jours de tournage différents. Il y en a eu plusieurs depuis la création de l’émission. Voici quelques exemples : en 2007, avec des candidats européens pour fêter les 50 ans du Traité de Rome ; en 2009, pour la 1.000e émission ; en 2011, pour les 50 ans de Nagui ; en 2018, à l’occasion de la 4.000e émission, etc.

Un jeu où tout le monde peut devenir champion

Pendant la première phase, les Qualifs, les 6 candidats (3 hommes et 3 femmes) doivent répondre à des questions de culture générale, sachant que les thèmes ont été donnés à l’avance. Chaque candidat choisit son mode de réponse qui influe sur le nombre de points à gagner : « Duo », avec 2 propositions de réponse pour gagner 1 point ; « Carré » avec 4 choix pour 3 points ou « Cash » sans proposition de réponse qui permet de gagner 5 points. Les 4 meilleurs à l’issue de cette manche sont qualifiés pour la seconde manche, La compét’, : ils gagnent alors un cadeau. Ils doivent répondre à 8 questions sur un thème donné à l’avance. Certaines sont en « Duo », d’autres en « Carré » et les dernières en « Cash ». Le joueur avec le plus de points peut affronter le champion en tant que challenger pendant la troisième phase, le Duel, et gagne un autre cadeau. 4 thèmes sont proposés et le champion décide lequel est attribué au challenger et lequel lui est destiné. Chaque thème comprend 6 questions auxquelles il faut répondre en choisissant entre « Duo », « Carré » ou « Cash ». Le challenger débute, sans que son score ne soit connu. Ensuite, le champion doit estimer quel score il veut égaler ou dépasser puis répond aux questions de son thème en choisissant aussi entre « Duo », « Carré » ou « Cash ». Son score est donné à chaque réponse. Ensuite, les points gagnés par le challenger sont calculés. Si le total est inférieur ou égal à celui du champion, celui-ci conserve son titre et ses gains augmentent, sachant qu’il gagne de l’argent grâce à ses bonnes réponses et aussi à celles du challenger. Dans le cas contraire, le challenger peut remplacer le champion, sauf s’il accepte de partir avec un montant que lui offre le champion pour garder son titre. Pour le moment, la plus grande championne de l’émission, Marie-Christine, a totalisé 213 victoires soit un gain de 196.900€.

blank

The Voice : à la Recherche de La Plus Belle Voix

The Voice : le télé crochet musical réinventé

Un enchaînement d’épreuves sélectives

Depuis 2012, l’émission de télévision The Voice voit s’affronter des talents inédits et révèle des trésors vocaux français. Après déjà dix saisons, le succès ne se dément pas et réuni chaque semaine des milliers de téléspectateurs. Entre les coachs, une amicale concurrence règne et bénéficie aux candidats. Les meilleurs deviennent les stars de demain. Le principe ne date pas d’aujourd’hui. On peut aisément trouver une filiation dans le concours de l’Eurovision, Popstars, Nouvelle Star et la Star Academy. Mais la longévité de The Voice se résume en quelques clés : la personnalité des coachs et la variété des épreuves. Créée en 2012 par Shine France, The Voice est l’adaptation d’une émission éponyme proposée au public hollandais par le producteur Endemol. Elle a, depuis, donné lieu à de multiples déclinaisons de par le monde (Angleterre, États-Unis, Canada, Inde, etc.). Les épreuves ont varié au fil du temps et sont à présent au nombre de six : les auditions à l’aveugle, les battles, les K.O., les cross battles, les demi-finales et la finale. Deux épreuves ont été supprimées au fil des saisons : l’épreuve ultime et les lives qualificatifs. Chaque étape entraîne l’élimination d’un candidat, poussant ces derniers, ainsi que leur coach, à donner la meilleure des prestations, chanson après chanson. Entre duos et solos, les interprétations créent souvent la surprise. Les votes émanent tantôt des coachs, tantôt du public lui-même.

Des coachs et des invités

Au cours des dix saisons déjà enregistrées, quinze coachs se sont succédés. Parmi eux, certains sont des fidèles de longue date et d’autres n’ont tenté l’expérience qu’une fois. Florent Pagny est l’artiste qui totalise le plus grand nombre de participations et de victoires avec ses candidats. À ses côtés ou bien en remplacement, le public a pu apprécier l’accompagnement de : Jenifer, Garou, Louis Bertignac, Mika, Zazie, Matt Pokora, Soprano, Julien Clerc, Amel Bent, Marc Lavoine, Lara Fabian, Vianney, et Patrick Fiori. Les changements sont le plus souvent liés au désir exprimé par les artistes de se concentrer sur des projets personnels. D’autres, comme Jenifer, ont repris leur rôle dans une autre version de l’émission : The Voice Kids. Ce palmarès de célébrités est régulièrement additionné d’artistes invités. Ils viennent partager une chanson avec un ou plusieurs candidats. Nombreux sont celles et ceux ayant joué le jeu : Julien Doré, Pascal Obispo, Kylie Minogue, Calogero, Corneille, Gérald de Palmas, etc.

Les gagnants et participants

Emmenée par les animateurs Nikos Aliagas et Karine Ferri, l’émission The Voice a permis à plusieurs talents d’être récompensés. Une victoire, et parfois même une simple participation, a fait connaître plusieurs candidats du public et du show business. Au-delà de la reconnaissance de leur coach et des téléspectateurs, les gagnants voient donc leur carrière lancée. Sur les dix saisons, le public a choisi pour gagnants : Stéphan Rizon, Yoann Fréget, Kendji Girac, Lilain Renaud, Slimane Nebchi, Lisandro Cuxi, Maëlle Pistoia, Whitney Marin, Abi Bernadoth, Marghe.
Parmi les belles aventures qui ont suivi une participation à The Voice, celles de Louane, d’Amir ou encore de Fréro Delavega restent particulièrement marquantes. À défaut d’une première place, tous sont devenus des figures incontournables de la musique française.

blank

Les 12 Coups de Midi

Un jeu télévisé distrayant et éducatif

Des questions de culture générale

Les 12 Coups de Midi sont arrivés le lundi 28 juin 2010 sur TF1. Diffusé quotidiennement à l’heure du déjeuner, ce jeu télévisé a succédé à Attention à la marche, tous deux animés par le très sympathique Jean-Luc Reichmann. Si l’audience ne cesse d’augmenter depuis la création du jeu, c’est surtout grâce à la popularité de certains maîtres de midi qui séduisent les téléspectateurs avec leur personnalité unique. Ce n’est évidemment sans compter sur l’étoile mystérieuse, tant attendue à chaque fin d’épisode tellement le suspense est insoutenable ! Les 12 Coups de Midi est une adaptation française du concept argentin El Legado, diffusé sur Telefe. Ce dernier est directement inspiré de l’émission Crésus, présentée par Vincent Lagaf’ en 2005 et 2006 sur TF1. Au début, Jean-Luc Reichmann était assisté par la fée virtuelle prénommée Eulalie, avec la voix hors champ de la comédienne Véronique Le Nir. Malgré le départ de la petite fée, la voix off est remplacée le 31 décembre 2010 celle de l’animatrice radio et télé d’Isabelle Benhadj, alias Zette. Les 12 Coups de Midi devait s’arrêter le 27 octobre 2010… Finalement, le succès fut tel qu’aujourd’hui encore, les téléspectateurs toutes générations confondues, ne manqueraient pour rien au monde, ce rendez-vous quotidien. Quatre candidats s’affrontent autour d’un quiz pour essayer de devenir – ou rester – maître de midi. L’émission démarre par Le Coup d’Envoi, avec des questions à choix multiple. En cas d’erreur, le candidat passe à l’orange, ou au rouge s’il s’est déjà trompé. Dans la deuxième manche intitulée Le Coup par Coup, Jean-Luc Reichmann pose une question commune aux trois candidats comportant sept propositions. Attention à l’intrus ! Tomber dessus fait passer à l’orange. Celui qui passe au rouge désigne un autre joueur en duel afin de sauver sa place. Il choisit l’un des deux thèmes proposés et répond à une question à quatre propositions. S’il réussit, il continue l’émission et récupère la cagnotte du perdant. Sinon, il est éliminé et donne son argent à l’autre candidat. Vient alors le Coup Fatal, soit la demi-finale. Dans cette troisième manche, les deux candidats restants répondent chacun leur tour à des questions sans proposition. Le joueur qui épuise son capital de 60 secondes perd et son adversaire devient – ou reste – maître de midi. Arrive la finale, où le champion peut gagner jusqu’à 30.000 euros à partager avec un téléspectateur en répondant à cinq questions. Pour l’aider, trois réponses lui sont proposées, dont l’une est masquée. Deux erreurs divisent la somme du jour par 10, puis la troisième fait perdre la totalité de la cagnotte. Si le candidat fournit cinq réponses valides, il réalise un Coup de Maître qui lui permet d’ouvrir l’une des 130 cases de L’Étoile mystérieuse. Il accède alors au fameux bonus, où il doit trouver en 12 secondes une célébrité grâce à plusieurs indices présents sur la photo cachée. S’il réussit, l’étoile est dévoilée et remporte la vitrine de cadeaux. Sinon, l’étoile est à nouveau remise en jeu, avec un cadeau de plus.

Les meilleurs maîtres de midi

La variable du maître de midi qui revient chaque jour donne aux téléspectateurs un aspect feuilletonnant. Comment ne pas s’attacher au candidat ou carrément le détester ? Quoi qu’il en soit, suivre son parcours est palpitant. Le plus impressionnant reste Éric, qui a participé 199 fois au jeu. Le champion a réalisé 62 coups de maître et obtenu 7 étoiles mystérieuses depuis le 21 novembre 2019. Il a finalement été éliminé par Colas le 19 juin 2020, avec un gain de 921.316 euros. Le 4 juillet 2016 arrive Christian, qui ne repartira qu’au bout de 193 participations le 14 janvier 2017. Il a empoché 809.392 euros, grâce à 64 coups de maîtres et 7 étoiles mystérieuses. Paul a enchaîné 153 victoires du 29 avril au 10 octobre 2019, avec 59 coups de maître et 6 étoiles mystérieuses qui lui ont permis de remporter 691.522 euros. Depuis mercredi 20 janvier 2021, Bruno est prêt à le détrôner. Toujours en compétition, Fifou Dingo a déjà vaincu 6 étoiles mystérieuses et effectué 58 coups de maître. Avec 633.424 euros en poche, où va-t-il s’arrêter ?

Des informations exclusives !

Au jour de son 10e anniversaire, le jeu télévisé cumule 3.610 épisodes et quasiment 200.000 questions posées ! Saviez-vous que Jean-Luc Reichmann se rend du lundi au vendredi au studio 107 du plateau 1 de la Plaine Saint-Denis pour enregistrer cinq émissions par jour ? Souvenez-vous de Pierre-Marie : c’est le candidat qui aura été le plus rapide à trouver l’étoile mystérieuse. Il s’agissait de Jean-Pierre Pernaut, reconnu du premier coup. Inversement, l’étoile mystérieuse qui a donné le plus de fil à retordre aux candidats dissimulait Franck Provost, découverte après 52 jours. Iggy Pop aura été celle qui a rapporté le plus gros gain, avec des cadeaux d’une valeur de 117.554 euros. Élu jeu télévisé préféré des Français en juin 2020, Les 12 Coups de Midi devance N’oubliez pas les paroles, présenté par Nagui sur France 2, avec 24% des voix contre 22%. Le jeu enregistre une audience moyenne de 3,7 millions de téléspectateurs, les plus de 35 ans étant les plus assidus, ainsi que les femmes de moins de 50 ans. Le record a été battu le dimanche 22 mars 2021, avec 5,4 millions de téléspectateurs.

blank

Koh-Lanta

Koh-Lanta : le jeu qui stimule notre envie d’évasion

À la fin, il n’en restera qu’un

Koh-Lanta est une émission de télé-réalité française produite par ALP (Adventure Line Productions), diffusée en prime time le vendredi soir sur TF1. Le programme rassemble des millions de téléspectateurs chaque semaine de diffusion, et ce, depuis 2001. Il s’agit d’ailleurs de la 1e émission de télé-réalité française, enregistrée peu de temps avant Loft Story. La recette gagnante de ce succès télévisé est simple mais très efficace : épreuves sportives, aventures, paysages somptueux, sans oublier une bonne dose de stratégie d’alliance, des rebondissements et de fortes personnalités. Certains aventuriers “mythiques” sont même devenus des célébrités en dehors du jeu et reviennent parfois pour des émissions spéciales. Le concept de Koh-Lanta est adapté de l’émission Survivor, diffusée dans de nombreux pays. Selon les saisons, entre 14 et 24 candidats partent à l’aventure pendant environ 40 jours sur une île exotique isolée. Réunis en 2 tribus, exceptionnellement 3 ou 4, ils doivent remporter les épreuves imposées pour éviter l’élimination d’un de leur membre lors du conseil. Sur leur camp respectif, à charge pour eux de trouver de la nourriture et de l’eau, de construire leur abri ou encore d’allumer le feu. Chaque émission se décompose en 3 parties : la vie sur le camp et les interviews, les épreuves de confort et d’immunité, et enfin le conseil d’élimination. Après une vingtaine de jours, la production procède à la réunification des tribus. Dès lors, les jeux d’alliance, les amitiés et les immunités gagnées à l’issue des épreuves vont déterminer les finalistes. Les 5 derniers aventuriers participent à la course d’orientation où 2 d’entre eux sont éliminés. Les 3 candidats restants participent à l’épreuve des poteaux. Celui ou celle qui tient le plus longtemps gagne le droit de choisir son adversaire lors du jury final, qui a lieu plusieurs mois après le tournage, sur un plateau télé. Le ou la gagnante de l’aventure empoche la somme de 100.000€.

Des candidats proches du public et un présentateur mythique

Le succès de cette émission repose sur sa dimension très humaine et la proximité créée avec le téléspectateur. L’art du montage par la production permet de maintenir l’audience en haleine, au point que beaucoup de gens réagissent en dehors de l’émission, sur les réseaux sociaux notamment. Chacun suit son ou sa candidate, prend partie, tente de prédire le prochain candidat éliminé. Le jeu des alliances et les rebondissements au cours de l’émission participent grandement à cet engouement. Il ne faut pas oublier la sélection des aventuriers. Les survivants hommes et femmes ont bien souvent de forts caractères. On s’y attache ou non, on cherche son champion. Saison après saison, la production tente d’adapter les profils pour mieux représenter la société. Certains aventuriers, qui ont particulièrement marqué leur aventure par leur personnalité, leur courage ou leurs talents, sont invités à revenir pour des saisons spéciales (Moundir, Jeff, Sara, Teheiura, Claude, Freddy…). Le terme “héros” est même employé pour parler d’eux. Enfin, le présentateur de Koh-Lanta Denis Brogniart, figure incontestable du jeu et du paysage audiovisuel français, n’est pas non plus étranger au succès du programme. Depuis son arrivée en 2002, ses interventions, ses commentaires ainsi que son entrain ont énormément contribué à fidéliser l’audience (en moyenne 6 millions de téléspectateurs par émission).

Émission de télé-réalité préférée des Français

blank

Questions pour un champion

Un jeu télévisé intemporel

Des émissions spéciales

Diffusé sur France 3 depuis 1988, le jeu Questions pour un champion rassemble toutes les générations désireuses d’enrichir leurs connaissances. Malgré son ancienneté, il comptabilise des taux d’audience exceptionnels, constituant une source d’inspiration pour les fans : clubs de joueurs, jeu de société, jeu vidéo. Si bien que cette émission maintes fois parodiée, notamment par les Nuls et les Inconnus, est devenue une véritable instance de la télévision française. Depuis 2009, Questions pour un champion rencontre un vif succès auprès des internautes, qui peuvent désormais y jouer en ligne sur le site de France 3. Le jeu, qui donne rendez-vous aux téléspectateurs quasiment toujours aux mêmes horaires (18h05, puis 17h45 depuis le 25 janvier 2021), développe au fil des années diverses émissions spéciales. Les Masters de bronze réunissaient les meilleurs candidats du trimestre lors d’une émission diffusée en soirée. Les champions de l’année se retrouvaient à l’occasion des Masters d’argent, et les plus méritants sur quatre ans au cours des Masters d’or. Ce concept a perduré jusqu’en 2004 faute d’audience, et aura permis à Claude Pierson d’être l’unique candidat à remporter deux Masters d’or. Depuis le 10 septembre 2006, l’émission hebdomadaire Questions pour un super champion est diffusée le samedi, avec les gagnants. Tous les cinq ans, une émission spéciale anniversaire rassemble différentes figures emblématiques du jeu telles que candidats brillants, people, juniors… Le 9 octobre 2009, lors de la journée dédiée à la Provence sur France 3, l’épisode a été tourné pour la première fois hors studio, à Marseille. La veille des journées du patrimoine, les 13 et 14 septembre 2018, l’émission spéciale Louvre s’est délocalisée dans le célèbre musée. Spéciale Noël, spéciale Langue française, spéciale Collège, spéciale Célébrités, Profs, Familles, Nouvel an, Outre-mer… : tous les prétextes sont bons pour s’instruire devant le petit écran !

Des questions de culture générale

Adapté du format britannique Going for gold, le jeu oppose quatre candidats autour de questions de culture générale. Dans la première manche intitulée 9 points gagnants, une série de questions est présentée aux candidats. Celui qui pense savoir répondre appuie sur un buzzer. En cas de bonne réponse, il gagne 1 à 3 points selon la difficulté. S’il se trompe, il perd la main, permettant aux autres participants de répondre à leur tour. Le premier qui obtient 9 points est qualifié et les prochaines questions destinées aux trois candidats en lice valent 2 points, puis 3 points lorsqu’il reste deux candidats. Arrive ensuite la manche suivante, le 4 à la suite. Quatre questionnaires sont présentés. Les candidats choisissent un thème, dans l’ordre de la victoire de la manche précédente. Ils ont 40 secondes pour répondre à un maximum de questions, une réponse juste rapportant 1 point et une erreur faisant retomber le score à 0. L’objectif est de répondre juste à quatre questions consécutives, puis les deux joueurs ayant obtenu le plus de points s’affrontent au Face-à-face. Les finalistes doivent deviner à tour de rôle ce qui se cache derrière la succession d’indices énumérés par le présentateur en 20 secondes. Le participant ayant la main buzze dès qu’il pense avoir la réponse, qui lui permet de gagner entre 1 et 4 points selon sa rapidité. Le premier qui atteint 12 points est désigné champion du jour et empoche 500€. Il peut remettre la somme en jeu pour augmenter ses gains, auxquels s’ajoute une cagnotte qui grossit quotidiennement. Au bout de cinq victoires d’affilées, le super champion gagne 50.000€ et doit quitter définitivement l’aventure. Depuis 2014, le vainqueur peut poursuivre et tenter de gagner une nouvelle cagnotte en remportant cinq nouvelles victoires. Il est possible de retenter sa chance pour une somme maximale de 150.000€, qui a été gagnée le 16 mai 2015 par un professeur de mathématiques, Christophe Spalony, puis le 9 mars 2019 par le talentueux Hakim Tanougast.

Les présentateurs, ou la volonté de battre des records d’audience

Si Questions pour un champion est aussi populaire, c’est en grande partie grâce à Julien Lepers. Né le 12 août 1949 à Paris, le présentateur vedette animait le jeu depuis le 7 novembre 1988, la toute première question posée étant « Combien de cercles entrelacés se trouvent sur le drapeau olympique ? ». Il passe le flambeau le 22 février 2016 à Samuel Étienne après 28 ans de service, qui posa à nouveau la question le 7 novembre 2018 dans l’émission spéciale 30 ans. Né le 20 mai 1971 à Rennes, celui que l’on connaissait en tant que journaliste sur France Info démontre un fort désir de moderniser le programme produit par FremantleMedia France. Le 22 février 2021, il profite de fêter ses cinq années à Questions pour un champion pour supprimer la sacro-sainte règle des cinq victoires consécutives. Désormais, les super champions restent dans l’émission jusqu’à leur défaite, offrant ainsi l’opportunité aux fans de suivre les aventures de leurs joueurs favoris. C’est aussi une façon de s’adapter à la concurrence avec des candidats phare qui font parler d’eux sur tous les médias. Guillaume est alors le premier à remporter six victoires successives le 17 mars 2021, gagnant ainsi 500€ et une cagnotte de 14.500€. Le 24 mai 2021, Aude s’incline après quatorze victoires, avec 9 x 500€ et une cagnotte de 18.400€. À ses débuts, Samuel Étienne parvient à réunir chaque jour une moyenne de 1,38 million de téléspectateurs, tandis que son prédécesseur en rassemblait 83.000 de plus. C’était sans compter sur son changement de règle révolutionnaire et un programme plus convivial ! Ainsi, le pic d’audience grimpe à 2 millions de fidèles et l’âge moyen passe à 67.3 ans, contre 68.8 ans à l’époque de Julien Lepers.