Le 20h de France 2

Le journal télévisé du soir sur France 2

Le JT de la seconde chaîne

Anciennement chaîne de l’ORTF (Office de Radio-Télévision Française), la deuxième chaîne pratique le journal du soir dès 1967. Mais lorsque l’office national disparaît en 1974, c’est à Antenne 2 de renouveler l’émission. Intitulée 24 heures d’actualités puis 24 heures sur la Deux et enfin INF 2, le journal de 20h trouve un nouveau souffle. En 1975, il est entre les mains expertes de Jean-Marie Cavada. Dès l’année suivante, c’est au tour de Patrick Poivre d’Arvor de développer le programme d’informations. Les duos mixtes sont à la mode et Christine Ockrent le rejoint sur le plateau. Les présentateurs se succèdent par la suite : Bernard Rapp, Claude Sérillon, Henri Sannier. À la rentrée 1992, Antenne 2 change de visage et de nom pour devenir France 2. C’est l’occasion de modifier encore le journal de 20h grâce à la présence de Paul Amar. Les années 90 voient défiler d’autres pointures au poste de présentateur du journal, c dernier cherchant à fidéliser l’audience. Bruno Masure puis Daniel Bilalian le présentent à tour de rôle. En 2001, la direction choisit David Pujadas qui parvient à donner un meilleur élan au programme. Ce succès lui offre une carrière de présentateur vedette du 20h de France 2 jusqu’en 2017. Lorsqu’il quitte son poste, le journal change de visage et de formule. Laurent Delahousse reste le présentateur du week-end tandis que Anne-Sophie Lapix reprend le rôle de Pujadas en semaine.

Un journal TV qui refuse l’immobilisme

Le 20h de France 2 est un enjeu majeur pour la chaîne depuis sa création. Il doit en effet concurrencer son alter ego de la première chaîne. Pour ce faire, il multiplie les occasions sous forme d’éditions spéciales, de débats politiques, de priorité au direct. Il passe également d’une durée de 35 à 40 minutes à près d’une heure le week-end. Le direct reste roi bien que l’ajout d’un magazine culturel les samedis et dimanches soit tourné en semaine. Laurent Delahousse alterne donc entre les présentations de l’actualité, du magazine et des entretiens avec diverses personnalités. Cette évolution permet à la chaîne de France télévision de mettre en avant des écrivains, des artistes et des célébrités dans un contexte informel. Néanmoins, le 20h de France 2 accuse depuis plusieurs années un certain nombre de critiques. Les téléspectateurs lui reprochent régulièrement une ligne éditoriale qui s’éloigne des réalités du quotidien ou semble sélective. Diverses polémiques ont depuis alimenté cette impression. Depuis 1984, le 20h bénéficie d’un plateau de tournage dédié dont le décor a changé plusieurs fois. Depuis 1988, c’est au cœur de la maison de France Télévision que sont tournées les éditions.

Les atouts du 20h sur France 2

Le 20h de France 2 se veut un modèle de service au public. Le journal s’astreint ainsi à l’engagement défini par le cahier des charges de France Télévision et du décret de 2009. Celui-ci stipule le caractère généraliste proposé à la nation française dans le but de fédérer tous les publics. L’offre se veut donc large et éclectique afin de jouer son rôle majeur dans la diffusion de l’information. Dans cette optique, la direction de France 2 a pris soin de promouvoir de jeunes présentateurs depuis les années 90. Le 20h ne manque aucun rendez-vous politique, reste centré sur l’actualité, la culture et le sport. Il a donc sans cesse développé son approche, affiché diverses versions afin de répondre à ces promesses. La volonté de créativité transparaît tant dans les qualités de ses présentateurs successifs que dans son identité visuelle souvent renouvelée. Le professionnalisme de ses animateurs a chaque fois nourri le 20h de personnalités libres d’exprimer leur talent. Quand la concurrence mise sur la longévité de ses stars du journal télévisé, France 2 propose de nouveaux visages et des savoir-faire uniques.

Scènes de ménages

Une série pleine d’humour

L’un des plus gros succès de M6

Diffusée sur M6 à 13h40 et à 20h30 depuis le 9 novembre 2009, la série télévisée française Scènes de ménages est librement adaptée d’une célèbre série espagnole Escenas de matrimonio. Elle raconte le quotidien de cinq couples de générations différentes à travers des mini-sketchs humoristiques. Scènes de Ménages bat tous les records d’audience, affichant des chiffres aussi loufoques que nos couples favoris ! M6 diffuse un épisode de 25 minutes du lundi au vendredi. Pour pouvoir proposer de nouveaux contenus, la production enchaîne les tournages. Depuis ses débuts, la série compte donc 23 000 séquences, à raison de 20 sketchs filmés par jour ! Pour mettre un peu de piment dans le quotidien des couples, plusieurs stars viennent leur rendre de temps en temps visite. Parmi les invités du programme, Liliane et José ont notamment reçu Adriana Karembeu, Lorant Deutsch et Benabar. Raymond et Huguette ont eu le privilège d’accueillir Jean-Paul Gaultier, André Manoukian, Amel Bent ou encore Michel Galabru. Comment oublier Sébastien Chabal, Danny Brillant, Pascal Obispo aux côtés de Fabien et Emma ? On se souvient aussi de Norman Thavaud, Pascal Legitimus et M.Pokora invités chez Marion et Cédric. En tout, 170 personnalités se sont mêlées aux scènes de ménage sur M6. Même après des années de relation, les couples de Scènes de Ménages ont toujours leurs fans. En témoignent les 3,6 millions de téléspectateurs installés devant leur poste chaque jour de la semaine.

Un plongeon dans le quotidien de plusieurs couples

Présents depuis la saison 1, Huguette et Raymond forment un couple de retraités, grognons mais attachants. L’ancien gendarme et l’ex-femme au foyer passent leur temps à se taquiner et à faire des mauvais coups à leurs proches, ce qui ne fait que renforcer leur complicité. La cinquantaine, Liliane et José amusent les téléspectateurs depuis le début de la série. Indélicat mais d’une grande gentillesse, José occupe un poste au service Sport et Jeunesse de sa ville dont il devient maire dès la saison 9. Esthéticienne, Liliane vit mal le départ de leur fils Manu, parti travailler en Chine. Elle tente de rallumer la flamme dans son couple, désespérée de voir son mari affalé devant les matchs de football. Fabien et Emma font leur apparition à la saison 3, lorsque ces citadins trentenaires emménagent à la campagne. Vendeuse dans un magasin de bricolage et à l’aise avec les outils, Emma nous fait rire avec son fort caractère. Piètre bricoleur et professeur au collège, Fabien est hyper-sensible, angoissé pour l’avenir de leur fille Chloé. Dans la saison 11, Emma devient directrice de Bricoflex et renie totalement ses principes de syndicaliste meneuse de grèves. Quant à Fabien, il est auteur de romans érotico-historiques qu’il publie sous un pseudonyme féminin afin de garder l’anonymat. Au lancement de la saison 7, un nouveau couple apparaît : Philippe est pharmacien et a la cinquantaine, Camille est professeur de yoga et a à peine 30 ans. Philippe aime montrer qu’il gagne bien sa vie. Épicurien, il tente de se mettre au régime et au sport pour rester séduisant aux yeux de Camille. Écolo et toujours optimiste, Camille trouve les personnes de son âge superficielles, bien qu’elle donne des conseils à Philippe pour rester jeune et au branché. Léo et Leslie arrivent à la saison 10. Amoureux depuis un an, ils viennent de s’installer ensemble et sont accros à leurs smartphones. Ils se disputent régulièrement à propos des clichés de Léo sur la banlieue et ceux de Leslie sur les riches. Alors qu’il est très attaché à sa mère, Leslie ne connaît pas connu son père et le recherche à la fin de la saison 10. Ce couple d’adulescents remplace Cédric et Marion, qui ont quitté la série à la fin de la saison 9. Il est cultivé et aime s’admirer. Sérieux, il est aussi très maniaque et radin, au grand désarroi de Marion. Il tente également de la convaincre d’avoir un bébé. Fainéante et dépensière, – elle était intérimaire avant de créer son entreprise d’événementiel qui fonctionne bien -, au point d’attiser la jalousie de son poussin, comme ils aiment se surnommer. Ce couple de trentenaires fêtards organise leur mariage dans la saison 7, qui a lieu lors du prime diffusé le mardi 11 avril 2017 pour le 30e anniversaire de M6.

Les meilleures anecdotes

Saviez-vous que la série a été déclinée en bande dessinée ? Entre 2011 et 2017, l’éditeur Jungle relatent les aventures des couples à travers douze tomes. Autre fait que vous ne connaissez peut-être pas : Gérard Hernandez, qui joue Raymond, a failli ne pas apparaître dans la série culte. Dans l’émission Touche pas à mon Poste, la chroniqueuse Isabelle Morini-Bosc a révélé qu’elle avait convaincu l’acteur à prendre ce rôle. Difficile d’imaginer que les comédiens ne se croisent jamais. En effet, ils tournent les séquences dans deux hangars qu’ils se partagent. L’un est réservé à Gérard Hernandez (Raymond) et Marion Game (Huguette), Amélie Etasse (Camille) et Grégoire Bonnet (Philippe), Claire Chust (Leslie) et Vinnie Dargaud (Léo). L’autre accueille Frédéric Bouraly (José) et Valérie Karsenti (Liliane), ainsi que David Mora (Fabien) et Anne-Élisabeth Blateau (Emma). Ils arrivent donc chacun à leur tour pour filmer les scènes. Comme dans la vraie vie, les couples passent du temps à table. Pour un maximum de crédibilité, ils mangent de vrais plats, cuisinés en coulisses pour la série. L’équipe d’accessoiristes se charge de faire les courses et de se mettre aux fourneaux. En revanche, les verres ne contiennent pas d’alcool. Par exemple, le vin est remplacé par de l’eau avec du sirop. L’arrière-plan est décoré avec de vraies photos des acteurs, pour rentrer complètement dans l’intimité des couples. Certains clichés sont aussi des montages afin de donner l’illusion d’un souvenir en amoureux.

blank

Les 12 Coups de Midi

Un jeu télévisé distrayant et éducatif

Des questions de culture générale

Les 12 Coups de Midi sont arrivés le lundi 28 juin 2010 sur TF1. Diffusé quotidiennement à l’heure du déjeuner, ce jeu télévisé a succédé à Attention à la marche, tous deux animés par le très sympathique Jean-Luc Reichmann. Si l’audience ne cesse d’augmenter depuis la création du jeu, c’est surtout grâce à la popularité de certains maîtres de midi qui séduisent les téléspectateurs avec leur personnalité unique. Ce n’est évidemment sans compter sur l’étoile mystérieuse, tant attendue à chaque fin d’épisode tellement le suspense est insoutenable ! Les 12 Coups de Midi est une adaptation française du concept argentin El Legado, diffusé sur Telefe. Ce dernier est directement inspiré de l’émission Crésus, présentée par Vincent Lagaf’ en 2005 et 2006 sur TF1. Au début, Jean-Luc Reichmann était assisté par la fée virtuelle prénommée Eulalie, avec la voix hors champ de la comédienne Véronique Le Nir. Malgré le départ de la petite fée, la voix off est remplacée le 31 décembre 2010 celle de l’animatrice radio et télé d’Isabelle Benhadj, alias Zette. Les 12 Coups de Midi devait s’arrêter le 27 octobre 2010… Finalement, le succès fut tel qu’aujourd’hui encore, les téléspectateurs toutes générations confondues, ne manqueraient pour rien au monde, ce rendez-vous quotidien. Quatre candidats s’affrontent autour d’un quiz pour essayer de devenir – ou rester – maître de midi. L’émission démarre par Le Coup d’Envoi, avec des questions à choix multiple. En cas d’erreur, le candidat passe à l’orange, ou au rouge s’il s’est déjà trompé. Dans la deuxième manche intitulée Le Coup par Coup, Jean-Luc Reichmann pose une question commune aux trois candidats comportant sept propositions. Attention à l’intrus ! Tomber dessus fait passer à l’orange. Celui qui passe au rouge désigne un autre joueur en duel afin de sauver sa place. Il choisit l’un des deux thèmes proposés et répond à une question à quatre propositions. S’il réussit, il continue l’émission et récupère la cagnotte du perdant. Sinon, il est éliminé et donne son argent à l’autre candidat. Vient alors le Coup Fatal, soit la demi-finale. Dans cette troisième manche, les deux candidats restants répondent chacun leur tour à des questions sans proposition. Le joueur qui épuise son capital de 60 secondes perd et son adversaire devient – ou reste – maître de midi. Arrive la finale, où le champion peut gagner jusqu’à 30.000 euros à partager avec un téléspectateur en répondant à cinq questions. Pour l’aider, trois réponses lui sont proposées, dont l’une est masquée. Deux erreurs divisent la somme du jour par 10, puis la troisième fait perdre la totalité de la cagnotte. Si le candidat fournit cinq réponses valides, il réalise un Coup de Maître qui lui permet d’ouvrir l’une des 130 cases de L’Étoile mystérieuse. Il accède alors au fameux bonus, où il doit trouver en 12 secondes une célébrité grâce à plusieurs indices présents sur la photo cachée. S’il réussit, l’étoile est dévoilée et remporte la vitrine de cadeaux. Sinon, l’étoile est à nouveau remise en jeu, avec un cadeau de plus.

Les meilleurs maîtres de midi

La variable du maître de midi qui revient chaque jour donne aux téléspectateurs un aspect feuilletonnant. Comment ne pas s’attacher au candidat ou carrément le détester ? Quoi qu’il en soit, suivre son parcours est palpitant. Le plus impressionnant reste Éric, qui a participé 199 fois au jeu. Le champion a réalisé 62 coups de maître et obtenu 7 étoiles mystérieuses depuis le 21 novembre 2019. Il a finalement été éliminé par Colas le 19 juin 2020, avec un gain de 921.316 euros. Le 4 juillet 2016 arrive Christian, qui ne repartira qu’au bout de 193 participations le 14 janvier 2017. Il a empoché 809.392 euros, grâce à 64 coups de maîtres et 7 étoiles mystérieuses. Paul a enchaîné 153 victoires du 29 avril au 10 octobre 2019, avec 59 coups de maître et 6 étoiles mystérieuses qui lui ont permis de remporter 691.522 euros. Depuis mercredi 20 janvier 2021, Bruno est prêt à le détrôner. Toujours en compétition, Fifou Dingo a déjà vaincu 6 étoiles mystérieuses et effectué 58 coups de maître. Avec 633.424 euros en poche, où va-t-il s’arrêter ?

Des informations exclusives !

Au jour de son 10e anniversaire, le jeu télévisé cumule 3.610 épisodes et quasiment 200.000 questions posées ! Saviez-vous que Jean-Luc Reichmann se rend du lundi au vendredi au studio 107 du plateau 1 de la Plaine Saint-Denis pour enregistrer cinq émissions par jour ? Souvenez-vous de Pierre-Marie : c’est le candidat qui aura été le plus rapide à trouver l’étoile mystérieuse. Il s’agissait de Jean-Pierre Pernaut, reconnu du premier coup. Inversement, l’étoile mystérieuse qui a donné le plus de fil à retordre aux candidats dissimulait Franck Provost, découverte après 52 jours. Iggy Pop aura été celle qui a rapporté le plus gros gain, avec des cadeaux d’une valeur de 117.554 euros. Élu jeu télévisé préféré des Français en juin 2020, Les 12 Coups de Midi devance N’oubliez pas les paroles, présenté par Nagui sur France 2, avec 24% des voix contre 22%. Le jeu enregistre une audience moyenne de 3,7 millions de téléspectateurs, les plus de 35 ans étant les plus assidus, ainsi que les femmes de moins de 50 ans. Le record a été battu le dimanche 22 mars 2021, avec 5,4 millions de téléspectateurs.

blank

Enquêtes exclusives : un magazine d’investigation unique

Enquêtes exclusives : des reportages au cœur de l’actualité

Un programme à succès sur des sujets de société

Depuis sa création en septembre 2005, le magazine d’information Enquêtes exclusives propose des reportages d’investigation à travers le monde sur des sujets politiques, économiques, sociaux et culturels. S’il n’est pas le seul magazine d’investigation diffusé en France, Enquêtes exclusives a su se démarquer en proposant des thèmes d’actualité et des reportages exclusifs. Diffusée sur M6 en deuxième partie de soirée, après les magazines Capital ou Zone interdite, l’émission Enquêtes exclusives est produite par C.Productions. Elle est présentée, depuis sa création, par Bernard de La Villardière. Après 16 saisons de diffusion, ce magazine d’investigation conserve un audimat important, avec plus d’un million de téléspectateurs, battant régulièrement des records d’audience sur cette tranche horaire. Il est composé d’un reportage réalisé par une équipe de journalistes professionnels et se termine, le plus souvent, par une interview. L’interview, menée par Bernard de la Villardière, est l’occasion d’approfondir certaines informations et d’obtenir des précisions sur le sujet développé dans le reportage. Le succès de cette émission est notamment dû au choix des thèmes abordés, avec des sujets politiques, économiques, ou culturels, qui font l’actualité. Tel le cas par exemple de l’émission du 2 mai 2021 intitulée « Nouveaux squatteurs : le cauchemar des propriétaires », diffusée après plusieurs affaires médiatisées de squats illégaux, de celle concernant le « Mystère Didier Raoult » en pleine crise sanitaire, ou encore de l’émission du 22 novembre 2015 « Daesh : la multinationale du terrorisme » faisant suite aux attentats de Paris. Forte de son succès, cette émission a également été déclinée en « Enquêtes exclusives Grand format », un magazine diffusé en première partie de soirée sur M6 entre 2009 et 2012.

Un magazine à la découverte du monde

Le magazine Enquêtes exclusives attire de nombreux téléspectateurs, car il leur permet de voyager, tout en restant sur leur canapé. Outre le voyage, l’émission est une précieuse source d’informations, d’ouverture au monde. Les équipes d’Enquêtes exclusives n’hésitent pas à traverser le globe pour faire leurs reportages : elles ont déjà travaillé dans plus de cinquante pays, tous continents confondus. À travers des thèmes variés, les émissions illustrent la diversité culturelle et sociale des pays et permettent de découvrir des modes de vie différents. Parmi les reportages réalisés au niveau international : « Fanatisme et Covid, l’Inde au bord du chaos », « Portugal : le nouvel eldorado de l’été », « Super Loto : quand l’Amérique touche le jackpot », « États-Unis : les prisons de l’extrême », mais aussi « Cartel de Sinaloa : l’empire international de la drogue », ou encore « Dans les coulisses des marabouts modernes au Sénégal ». La diversité des thèmes attire tous types de téléspectateurs, chacun y trouvant un centre d’intérêt.

Des reportages récompensés et exclusifs

En plus d’intéresser les téléspectateurs, le professionnalisme des équipes d’Enquêtes exclusives a été reconnu à plusieurs reprises. Le programme a en effet reçu huit récompenses dont des lauriers du Grand Reporter pour les émissions : « Darfour : comment en est-on arrivé là ? », « Le désert de tous les dangers : des Français dans le piège du Sahel » et « Dictature, paranoïa, famine : Bienvenue en Corée du Nord ».
Le magazine a également proposé des interviews exclusives comme celle d’Oswaldo Paya (un dissident cubain) dans le magazine « Cuba : ouverture ou dictature ? », ou des immersions uniques au sein de communautés secrètes et difficilement accessibles comme les Mennonites. Bernard de La Villardière et son équipe n’hésitent pas non plus à réaliser des reportages dans des zones particulièrement dangereuses comme lors du reportage sur le conflit au Darfour. Professionnalisme, exclusivité, découverte du monde et actualité, voici certainement la clé du succès de ce magazine d’investigation unique en son genre.

blank

Koh-Lanta

Koh-Lanta : le jeu qui stimule notre envie d’évasion

À la fin, il n’en restera qu’un

Koh-Lanta est une émission de télé-réalité française produite par ALP (Adventure Line Productions), diffusée en prime time le vendredi soir sur TF1. Le programme rassemble des millions de téléspectateurs chaque semaine de diffusion, et ce, depuis 2001. Il s’agit d’ailleurs de la 1e émission de télé-réalité française, enregistrée peu de temps avant Loft Story. La recette gagnante de ce succès télévisé est simple mais très efficace : épreuves sportives, aventures, paysages somptueux, sans oublier une bonne dose de stratégie d’alliance, des rebondissements et de fortes personnalités. Certains aventuriers “mythiques” sont même devenus des célébrités en dehors du jeu et reviennent parfois pour des émissions spéciales. Le concept de Koh-Lanta est adapté de l’émission Survivor, diffusée dans de nombreux pays. Selon les saisons, entre 14 et 24 candidats partent à l’aventure pendant environ 40 jours sur une île exotique isolée. Réunis en 2 tribus, exceptionnellement 3 ou 4, ils doivent remporter les épreuves imposées pour éviter l’élimination d’un de leur membre lors du conseil. Sur leur camp respectif, à charge pour eux de trouver de la nourriture et de l’eau, de construire leur abri ou encore d’allumer le feu. Chaque émission se décompose en 3 parties : la vie sur le camp et les interviews, les épreuves de confort et d’immunité, et enfin le conseil d’élimination. Après une vingtaine de jours, la production procède à la réunification des tribus. Dès lors, les jeux d’alliance, les amitiés et les immunités gagnées à l’issue des épreuves vont déterminer les finalistes. Les 5 derniers aventuriers participent à la course d’orientation où 2 d’entre eux sont éliminés. Les 3 candidats restants participent à l’épreuve des poteaux. Celui ou celle qui tient le plus longtemps gagne le droit de choisir son adversaire lors du jury final, qui a lieu plusieurs mois après le tournage, sur un plateau télé. Le ou la gagnante de l’aventure empoche la somme de 100.000€.

Des candidats proches du public et un présentateur mythique

Le succès de cette émission repose sur sa dimension très humaine et la proximité créée avec le téléspectateur. L’art du montage par la production permet de maintenir l’audience en haleine, au point que beaucoup de gens réagissent en dehors de l’émission, sur les réseaux sociaux notamment. Chacun suit son ou sa candidate, prend partie, tente de prédire le prochain candidat éliminé. Le jeu des alliances et les rebondissements au cours de l’émission participent grandement à cet engouement. Il ne faut pas oublier la sélection des aventuriers. Les survivants hommes et femmes ont bien souvent de forts caractères. On s’y attache ou non, on cherche son champion. Saison après saison, la production tente d’adapter les profils pour mieux représenter la société. Certains aventuriers, qui ont particulièrement marqué leur aventure par leur personnalité, leur courage ou leurs talents, sont invités à revenir pour des saisons spéciales (Moundir, Jeff, Sara, Teheiura, Claude, Freddy…). Le terme “héros” est même employé pour parler d’eux. Enfin, le présentateur de Koh-Lanta Denis Brogniart, figure incontestable du jeu et du paysage audiovisuel français, n’est pas non plus étranger au succès du programme. Depuis son arrivée en 2002, ses interventions, ses commentaires ainsi que son entrain ont énormément contribué à fidéliser l’audience (en moyenne 6 millions de téléspectateurs par émission).

Émission de télé-réalité préférée des Français

blank

Envoyé Spécial, magazine TV d’investigation

Envoyé Spécial : magazine télévisuel dédié au journalisme d’investigation

L’histoire d’une émission d’information réaliste

Inspiré du succès et de la demande des premiers journaux TV qui entrent en scène dès 1949, Envoyé spécial est centré sur l’investigation. Dès 1987, France télévision et, à l’époque, Antenne 2, souhaite ainsi mettre en lumière des sujets d’actualité. Traités plus en profondeur, ils sont présentés avec le point de vue d’un journalisme spécifique. Le premier format baptisé Édition spéciale ne remporte pas l’adhésion des spectateurs. Le principe en est donc revu et amélioré. Imaginé par Paul Nahon et Bernard Benyamin, Envoyé spécial qui sort sur le petit écran en 1990. La programmation est régulière et en première partie de soirée. Suivant la ligne professionnelle des journalistes d’investigation, l’émission ne connaît aucun sujet tabou. Les thématiques abordées sont approfondies, présentent plusieurs points de vue et différents acteurs. La réalité des faits et leur exactitude est le moteur déontologique de ce magazine d’investigation qui se veut plus indépendant de l’audimat. Le respect de cette ligne de conduite explique le succès d’envoyé spécial tout comme sa longévité. Les récompenses valent la saine concurrence avec les émissions de variété diffusées simultanément. Les journalistes reporters reçoivent les prestigieux prix Albert Londres et autres 7 d’or de la télévision française.

Un succès continu depuis trente ans

Les deux créateurs de l’émission se relaient pour la présenter jusqu’en 2001. Ils passent ensuite la main à un autre duo, Françoise Joly et Guilaine Chenu. Depuis 2016, une seule tête d’affiche présente Envoyé spécial, Élise Lucet. Tout au long de son existence, le magazine d’information met en avant la compétence des journalistes de terrain qui en sont le visage public. La première émission est divisée en trois reportages portant sur l’Azerbaïdjan, la Roumanie et le Chili. L’originalité tient aussi au travail d’un réalisateur de fictions qui porte un regard réaliste. Plus proche du public, plus poignant qu’un froid constat de flash info, le succès est immédiat. Le principe tourne autour de cette même formule durant dix ans mais évolue vers des enquêtes longues. Il ne fut pas rare que pour une émission d’à peine une heure, les reporters travaillent durant une année sur le terrain. Le changement d’équipe dans les années 2000 est d’abord féminin et gagne en audace. La réalité frappe même les téléspectateurs lors de certaines émissions axées sur les talibans ou le scandale de la vache folle. Élise Lucet embraye aisément sur ce ton qui accentue le caractère véridique et s’étale ensuite sur deux heures.

La force du professionnalisme : les journalistes d’investigation

Producteurs, présentateurs et journalistes, toutes les têtes d’affiche désignées par France télévision pour animer Envoyé spécial connaissent leur domaine. La maîtrise des différentes casquettes du journalisme est en effet un grand atout pour tenir les rênes de ce programme. La variété des thèmes traités en fait foi. Depuis 1990, les records d’audience démontrent la qualité d’Envoyé spécial : les enfants d’Haïti, le Kosovo, l’Algérie, la prostitution enfantine, le bégaiement, Drancy, Charlie Hebdo, le djihadisme français, Pénélope Fillon, Amazon, Pôle emploi, les forces de l’ordre en France, les femmes de Kaboul, les grèves, le squatt, le fast food, etc. La force de ce programme réside dans son audace, son éclectisme, son réalisme et sa déontologie. C’est un journalisme vécu au plus près des acteurs de chaque sujet abordé. Il en résulte des critiques mais aussi une reconnaissance de la part des spectateurs qui l’expriment par leur fidélité. Beaucoup d’entre eux estiment qu’une telle émission permet d’ouvrir les yeux sur des vérités cachées ou ignorées car éloignée de leur quotidien. Le rôle du journaliste d’investigation s’y trouve pleinement rempli. À tel point que trois d’entre eux, Véronique Robert, Stéphan Villeneuve et Bakhtiyar Haddad, y ont laissé leur vie en 2017, lors d’un reportage à Mossoul.

blank

Télématin

Télématin : la matinale historique de France 2 depuis 1985

Un contenu riche et varié pendant près de 3 heures

Télématin est une émission télévisée qui aborde des sujets tels que l’actualité, la culture ou encore la vie quotidienne au travers de flashs infos et de rubriques diverses. Cette matinale tout public accompagne les Français depuis janvier 1985, alors que France 2 était encore Antenne 2. Ce programme est inspiré de l’émission américaine Today, diffusée sur la chaîne NBC depuis 1952. L’émission Télématin est placée sur un créneau très prisé, à savoir le 6h30 – 9h30, objet d’une forte concurrence. Face aux matinales radio (Europe 1, RTL, RMC…) et aux programmes des chaînes d’information en continu (CNews, BFM, LCI notamment), Télématin offre une approche plus conviviale de l’information, avec moins de recherche dans une démarche qui vise le sensationnel. On y retrouve par exemple des flashs info toutes les 30 minutes en semaine (plus espacés le weekend), 2 revues de presse ainsi que la météo, sans oublier l’immanquable interview politique. Le programme est enrichi de rubriques aux thèmes variés tels que le cinéma, le voyage, la cuisine, le bricolage, la consommation, l’environnement, l’économie, ou encore la vie quotidienne en général. La version du weekend aborde d’ailleurs plus particulièrement cet aspect, sans pour autant aborder le volet politique. Les téléspectateurs apprécient le ton divertissant, la qualité de l’information, mais aussi et surtout le sentiment d’apprendre des choses. L’humour et la bonne humeur font entièrement partie de l’ADN de l’émission, un aspect largement dû à la sélection de l’équipe sur le plateau. Pour preuve, entre 800.000 et 1 million de personnes regardent régulièrement ce programme matinal.

Un vivier de journalistes et de chroniqueurs

Télématin a connu près d’une vingtaine de présentateurs au cours de son histoire, dont la plupart font aujourd’hui partie des grands noms de France Télévision. William Leymergie, Julien Lepers, Laurent Bignolas, Thierry Beccaro, Laurent Romejko… La liste est encore longue, mais elle témoigne de l’importance jouée par l’émission pour tester et faire connaître des talents. De nombreux journalistes sont passés sur ses bancs (Claire Chazal, Catherine Ceylac, Laurence Piquet, Julien Benedetto…), sans oublier les présentateurs météo (Sophie Davant, Anaïs Baydemir…). Notons aussi la très longue liste de chroniqueurs et de chroniqueuses qui ont “envahi” le paysage audiovisuel français suite à leur passage dans Télématin. L’émission est aussi connue pour employer un grand nombre de jeunes pigistes pour sa réalisation. Certes, du fait de sa longévité, le programme a connu des hauts et des bas, avec des faits marquants et des portes claquées par certains collaborateurs. Télématin reste toutefois une émission très suivie depuis plus de 3 décennies par un public qui apprécie l’ambiance positive qui règne sur le plateau.

Une émission en constante évolution qui traverse les âges

Lors de sa création en 1985, Télématin était le deuxième programme de type matinal créé à la télévision française, sorti un an après le 7/9 de Michel Denisot sur Canal+. La diffusion 7 jours sur 7, les flashs info doublés en langue des signes, mais surtout la grande variété des contenus sont autant d’éléments visant à un objectif bien précis : être une émission pour tous, accessible à tous. Le profil des présentateurs et des chroniqueurs a évolué avec les années pour se rajeunir, sans toutefois omettre un ingrédient crucial cher à France Télévision : la diffusion de la culture. Télématin a depuis plusieurs années pris le virage du numérique pour être disponible en replay à tout moment sur Internet. Depuis septembre 2021, Télématin est diffusé du lundi au dimanche, totalement en direct. La matinale est assurée par 2 équipes : Julia Vignali et Thomas Sotto du lundi au jeudi, Maya Lauqué et Damien Thévenot du vendredi au dimanche.

blank

Questions pour un champion

Un jeu télévisé intemporel

Des émissions spéciales

Diffusé sur France 3 depuis 1988, le jeu Questions pour un champion rassemble toutes les générations désireuses d’enrichir leurs connaissances. Malgré son ancienneté, il comptabilise des taux d’audience exceptionnels, constituant une source d’inspiration pour les fans : clubs de joueurs, jeu de société, jeu vidéo. Si bien que cette émission maintes fois parodiée, notamment par les Nuls et les Inconnus, est devenue une véritable instance de la télévision française. Depuis 2009, Questions pour un champion rencontre un vif succès auprès des internautes, qui peuvent désormais y jouer en ligne sur le site de France 3. Le jeu, qui donne rendez-vous aux téléspectateurs quasiment toujours aux mêmes horaires (18h05, puis 17h45 depuis le 25 janvier 2021), développe au fil des années diverses émissions spéciales. Les Masters de bronze réunissaient les meilleurs candidats du trimestre lors d’une émission diffusée en soirée. Les champions de l’année se retrouvaient à l’occasion des Masters d’argent, et les plus méritants sur quatre ans au cours des Masters d’or. Ce concept a perduré jusqu’en 2004 faute d’audience, et aura permis à Claude Pierson d’être l’unique candidat à remporter deux Masters d’or. Depuis le 10 septembre 2006, l’émission hebdomadaire Questions pour un super champion est diffusée le samedi, avec les gagnants. Tous les cinq ans, une émission spéciale anniversaire rassemble différentes figures emblématiques du jeu telles que candidats brillants, people, juniors… Le 9 octobre 2009, lors de la journée dédiée à la Provence sur France 3, l’épisode a été tourné pour la première fois hors studio, à Marseille. La veille des journées du patrimoine, les 13 et 14 septembre 2018, l’émission spéciale Louvre s’est délocalisée dans le célèbre musée. Spéciale Noël, spéciale Langue française, spéciale Collège, spéciale Célébrités, Profs, Familles, Nouvel an, Outre-mer… : tous les prétextes sont bons pour s’instruire devant le petit écran !

Des questions de culture générale

Adapté du format britannique Going for gold, le jeu oppose quatre candidats autour de questions de culture générale. Dans la première manche intitulée 9 points gagnants, une série de questions est présentée aux candidats. Celui qui pense savoir répondre appuie sur un buzzer. En cas de bonne réponse, il gagne 1 à 3 points selon la difficulté. S’il se trompe, il perd la main, permettant aux autres participants de répondre à leur tour. Le premier qui obtient 9 points est qualifié et les prochaines questions destinées aux trois candidats en lice valent 2 points, puis 3 points lorsqu’il reste deux candidats. Arrive ensuite la manche suivante, le 4 à la suite. Quatre questionnaires sont présentés. Les candidats choisissent un thème, dans l’ordre de la victoire de la manche précédente. Ils ont 40 secondes pour répondre à un maximum de questions, une réponse juste rapportant 1 point et une erreur faisant retomber le score à 0. L’objectif est de répondre juste à quatre questions consécutives, puis les deux joueurs ayant obtenu le plus de points s’affrontent au Face-à-face. Les finalistes doivent deviner à tour de rôle ce qui se cache derrière la succession d’indices énumérés par le présentateur en 20 secondes. Le participant ayant la main buzze dès qu’il pense avoir la réponse, qui lui permet de gagner entre 1 et 4 points selon sa rapidité. Le premier qui atteint 12 points est désigné champion du jour et empoche 500€. Il peut remettre la somme en jeu pour augmenter ses gains, auxquels s’ajoute une cagnotte qui grossit quotidiennement. Au bout de cinq victoires d’affilées, le super champion gagne 50.000€ et doit quitter définitivement l’aventure. Depuis 2014, le vainqueur peut poursuivre et tenter de gagner une nouvelle cagnotte en remportant cinq nouvelles victoires. Il est possible de retenter sa chance pour une somme maximale de 150.000€, qui a été gagnée le 16 mai 2015 par un professeur de mathématiques, Christophe Spalony, puis le 9 mars 2019 par le talentueux Hakim Tanougast.

Les présentateurs, ou la volonté de battre des records d’audience

Si Questions pour un champion est aussi populaire, c’est en grande partie grâce à Julien Lepers. Né le 12 août 1949 à Paris, le présentateur vedette animait le jeu depuis le 7 novembre 1988, la toute première question posée étant « Combien de cercles entrelacés se trouvent sur le drapeau olympique ? ». Il passe le flambeau le 22 février 2016 à Samuel Étienne après 28 ans de service, qui posa à nouveau la question le 7 novembre 2018 dans l’émission spéciale 30 ans. Né le 20 mai 1971 à Rennes, celui que l’on connaissait en tant que journaliste sur France Info démontre un fort désir de moderniser le programme produit par FremantleMedia France. Le 22 février 2021, il profite de fêter ses cinq années à Questions pour un champion pour supprimer la sacro-sainte règle des cinq victoires consécutives. Désormais, les super champions restent dans l’émission jusqu’à leur défaite, offrant ainsi l’opportunité aux fans de suivre les aventures de leurs joueurs favoris. C’est aussi une façon de s’adapter à la concurrence avec des candidats phare qui font parler d’eux sur tous les médias. Guillaume est alors le premier à remporter six victoires successives le 17 mars 2021, gagnant ainsi 500€ et une cagnotte de 14.500€. Le 24 mai 2021, Aude s’incline après quatorze victoires, avec 9 x 500€ et une cagnotte de 18.400€. À ses débuts, Samuel Étienne parvient à réunir chaque jour une moyenne de 1,38 million de téléspectateurs, tandis que son prédécesseur en rassemblait 83.000 de plus. C’était sans compter sur son changement de règle révolutionnaire et un programme plus convivial ! Ainsi, le pic d’audience grimpe à 2 millions de fidèles et l’âge moyen passe à 67.3 ans, contre 68.8 ans à l’époque de Julien Lepers.

blank

Affaire conclue, l’ambiance des ventes aux enchères

« Tout le monde a quelque chose à vendre ! »

Un concept innovant porté par Sophie Davant

Affaire Conclue est une émission quotidienne proposée sur France 2 depuis août 2017 et présentée par Sophie Davant. L’objectif est de permettre à des propriétaires d’objets insolites d’éventuellement trouver des acquéreurs pour leur bienEn quelques saisons, Affaire conclue est devenue une émission phare de France 2. Elle a vu son audience initiale de 340.000 téléspectateurs (soit 5,4 % du public) augmenter progressivement pour atteindre 1,000.000 de téléspectateurs. Son record est établi à 2,5 millions (soit une part de marché de 24 %), score rarement atteint par des émissions quotidiennes. Deux émissions d’Affaire conclue sont généralement programmées chaque après-midi, à partir de 16h15 jusqu’à 17h45. Elles sont suivies par un épisode d’Affaire conclue La vie des objets. Affaire conclue doit son succès non seulement à son concept mais également à sa présentatrice, Sophie Davant. Elle est bien connue des téléspectateurs puisqu’elle a présenté le bulletin météorologique de 1987 jusqu’en 2006 sur France 2 et qu’elle a également été chef du Service météo de la chaîne. En parallèle à cette carrière, elle est intervenue dans l’émission Télé Matin, a présenté Aventures Voyages avec Didier Régnier et plusieurs autres divertissements tels que : Fort Boyard, Sportissimo, Campus, etc. En 1998, elle anime une émission matinale en direct, Tout un programme, qui deviendra C’est au programme. En 2010, elle remplace Jean-Luc Delarue dans Toute une histoire.

De nombreux commissaires-priseurs et des acheteurs professionnels

Depuis le début de l‘émission, une quinzaine de commissaires-priseurs sont intervenus afin de donner une estimation des objets. Citons par exemple Patricia Casini-Vitalis, Enora Alix, Yves Cosqueric, Harold Hessel, Bertrand Cornette de Saint-Cyr, etc. Côté acheteurs, ils sont environ 25 à venir à l’émission. Certains participent plus régulièrement que d’autres et sont ainsi devenus célèbres. Pierre-Jean Chalençon, collectionneur d’art spécialisé dans les objets ayant appartenu à Napoléon Bonaparte, est un des plus connus. Il a quitté l’émission en 2020 et a été remplacé par François-Xavier Renou, marchand d’art et acheteur pour des galeries asiatiques. Citons aussi Julien Cohen, antiquaire et homme d’affaires, Caroline Margeridon, passionnée d’antiquités et notamment du mobilier français du XVIIIe siècle et Marie du Sordet, brocanteuse, créatrice et décoratrice d’intérieur.

Les déclinaisons d’Affaire conclue

Outre l’émission phare, il existe trois versions d’Affaire conclue. La première est Affaire conclue La vie des objets, qui dure environ 7 minutes : elle est diffusée juste après Affaire conclue. Cette émission revient sur l’histoire d’un objet qui a été acquis par l’un des professionnels d’Affaire conclue. Elle permet aux téléspectateurs de comprendre quelles ont été les motivations des acheteurs et de voir ce qu’est devenu le bien. En effet, les objets acquis dans Affaire conclue peuvent être restaurés, transformés, vendus à des collectionneurs, exposés dans des musées, etc. La seconde déclinaison s’appelle Affaire conclue La chasse aux objets, programmée le samedi après-midi pendant 52 minutes. Dans cette émission, deux acheteurs se rendent chacun chez un vendeur qui a plusieurs objets qu’il souhaite proposer. Les marchands qui se rendent chez les téléspectateurs, forts de leur expérience, vont les aider à trouver les objets les plus originaux et/ou les plus rares, susceptibles d’être les mieux vendus. Quand ces biens ont été sélectionnés, les vendeurs se rendent sur le plateau d’Affaire conclue pour les présenter en espérant en obtenir un prix intéressant. Ils sont accompagnés par le marchand qui les a guidés dans la sélection des objets. Ils font d’abord expertiser leurs biens puis les présentent aux acheteurs. Enfin, Affaire conclue Le duel des brocanteurs est programmé ponctuellement en prime time. Deux équipes de deux brocanteurs vont tenter de trouver des objets insolites dans deux brocantes. C’est l’occasion pour eux de partager avec les téléspectateurs leurs techniques de professionnels et leurs stratégies d’achat. La vente aux enchères des biens chinés se déroule en public.