Un gars, une fille

Le quotidien sur petit écran

Un Gars, Une Fille est une émission de série télévisée conçue au Québec et qui a été reprise en France : elle se compose de 6 saisons et de 485 épisodes (dont 49 Best-of), diffusés pour la première fois entre octobre 1999 et octobre 2003. Malgré un très grand succès audiovisuel, les tournages ont été arrêtés à la demande des deux acteurs principaux qui voulaient percer dans le monde du cinéma. Initialement diffusée sur France 2, elle a été reprise sur de nombreuses chaînes : France 4, M6, W9, Téva, Paris Première, 6ter, Série Club. Aujourd’hui, elle passe encore sur France 4. Elle retrace le quotidien d’un jeune couple classique avec ses moments de bonheurs et ses moments de querelles. Chaque émission dure environ 6 minutes (généralement 5 à 8 minutes) : elle est composée d’une succession de sketchs tirés de la vie de tous les jours. Chaque téléspectateur se retrouve dans l’un des sketch : querelle pour le choix d’une émission de télé, querelle pour les affaires ménagères, bonheurs des retrouvailles, manifestations amoureuses au lit, jalousies respectives, désaccord sur les rapports amicaux, problèmes entre la belle-mère et l’époux, énervements et crises « typiquement » féminines, décalage homme-femme dans le milieu professionnel (secrétaire fleur bleue et peu assidue qui passe son temps à papoter au téléphone alors que son mari, responsable et consciencieux s’évertue à accomplir ses tâches malgré les appels réguliers et intrusifs de son épouse pour des histoires de midinette). Le couple est amoureux, attachant, amusant ; il est miroir de la société, joué par deux fabuleux personnages : Alexandra Lamy et Jean Dujardin.

Un couple, deux caractères opposés

Le couple se compose de Jean, aussi appelé Loulou et d’Alexandra, surnommée Alex ou Chouchou. Jean est un homme un tantinet macho, parfois prétentieux et orgueilleux ; il n’aime pas perdre et veut le plus souvent avoir raison. Il est beau, dragueur, égoïste, pouvant être bagarreur et fier. Il n’est pas généreux, et voue à la belle-mère une haine farouche qui provoque des conflits odieux entre eux car la belle-mère le déteste tout autant. Jean n’aime pas participer aux tâches ménagères sous tous ses aspects. Mais Jean est un personnage futé, drôle, souriant, vif et surtout très attachant. Alex est elle aussi vive et alerte. Elle occupe un poste de secrétaire auquel elle attache peu d’importance, passant son temps au téléphone avec Jean et avec ses copines, ou s’occupant de son look, à la recherche de son bien-être. Elle est également jalouse, parfois trop jalouse, nerveuse, parfois trop nerveuse, frisant les crises d’hystérie tant elle crie et s’énerve pour un rien, et plus particulièrement contre Loulou ; elle est ordonnée voire maniaque, bavarde, de mauvaise foi, belle, très féminine et coquette et pour couronner le tout, elle est dépensière : est-ce le portrait typique des femmes en général, pourrait-on se demander…. Il lui arrive de porter le rôle d’une femme cruche, midinette qui réussit à se faire ridiculiser en société, au grand dam de Loulou. Alex aime mener Jean en bateau, notamment lorsqu’elle se retrouve avec ses copines. Elle est aussi capricieuse et gamine, impulsive, pleurant pour un rien. Ses sentiments pour Jean sont profonds, sincères et on apprécie le personnage car elle est gaie, vraie, naturelle, spontanée, amusante et loufoque. Le couple est réellement très attachant, ce qui a expliqué son succès sur petit écran.

Les Sketchs

Chaque émission durant 5 à 8 minutes, elle est une succession de tous petits sketchs vifs, incisifs, tirés du quotidien des français : ils retracent tout moment de la journée, toute situation, tout évènement. On s’y retrouve dans notre vie de couple, avec nos amis, en famille, au travail, en vacances, bref, Jean et Alex sont chacun de nous dans notre vie de tous les jours. Les sketchs reproduisent très fidèlement nos saynètes de vie : les conflits de couple, les relations amicales, les conflits de famille, le « drame du tube de dentifrice que Monsieur n’a pas rebouché », les crises de jalousie car la belle secrétaire s’intéresse de trop près à « son mec », le mec en question qui se défile dès qu’il faut accomplir une tâche ménagère ou faire les courses, les matchs de foot entre mecs, ….

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire